Nouveau président au CTC

Hassan Yussuff, le nouveau président du Congrès du travail du Canada, élu le 24 avril, 2014, est passé de la chaîne de montage d’automobiles au poste le plus élevé au sein du mouvement syndical canadien.

Il accumule depuis longtemps des réalisations importantes. Il est devenu la première personne de couleur ayant été élue à un poste de dirigeant du CTC quand il a été nommé vice-président exécutif en 1999. Ensuite, il a été élu pour le premier de ses quatre mandats au poste de secrétaire-trésorier en 2002.

Hassan est un dirigeant syndical très actif sur la scène internationale, ce qui l’a mené à son élection récente à la présidence de la Confédération syndicale des travailleurs et des travailleuses des Amériques (CSA) pour un mandat de quatre ans.

Hassan a démarré son militantisme international après qu’il ait eu visité l’Afrique du Sud en 1991 en tant que membre d’une délégation du CTC. Il a par la suite été choisi à titre d’observateur aux premières élections démocratiques d’Afrique du Sud en 1994 à l’issue desquelles Nelson Mandela a été élu président de ce pays où se pratiquait auparavant la ségrégation raciale.

Né en Guyane, en Amérique du Sud, Hassan Yussuff a immigré jeune au Canada. Plus tard, il a trouvé du travail à l’usine CanCar de Toronto, qui fabrique des autobus, des caravanes, des véhicules ferroviaires et des aéronefs. C’est pendant qu’il travaillait à cette usine qu’il a commencé à s’impliquer dans le mouvement syndical.

En un an, il était le président d’usine de la section locale 252 des Travailleurs canadiens de l’automobile. Ce fut le premier d’une série de postes clés qu’il a occupés au sein des TCA et qui ont compris celui de président d’usine élu au General Motors Truck Centre. Plus tard, il a occupé un poste de représentant au recrutement et aux services avant d’être nommé directeur du Service des droits de la personne des TCA.

C’est pendant cette période qu’il a commencé à siéger au Conseil exécutif du CTC et qu’il a coprésidé le Comité du CTC sur les droits de la personne.

Sa profonde implication communautaire est le complément des rôles syndicaux de Hassan. Il est actif auprès de Centraide (il a déjà fait partie du Conseil d’administration de Centraide Canada) et de l’Institut national de recherche et de gestion de l’incapacité au travail.

Subscribe to the Pearson Centre newsletter.

Insightful commentary & debate, delivered to your inbox. Sign up below.